Pourquoi les services gouvernementaux devraient-ils faire une plus grande place aux véhicules au GNC?

 In Non classifié(e)

Dans la province de Québec, les émissions de gaz à effet de serre qui sont attribuables au secteur des transports sont de l’ordre de 40%. Il s’agit donc d’une part énorme de la pollution émise sur le territoire qui provient des véhicules lourds, roulant généralement au diesel.

Les différents paliers de gouvernement et leurs organes, qu’ils soient municipaux, provinciaux ou fédéraux, sont d’ailleurs nombreux à posséder des véhicules polluants au sein de leur flotte. Cependant, de plus en plus d’alternatives aux sources d’énergies fossiles sont maintenant disponibles, dont le gaz naturel comprimé issu de la biomasse.

Découvrez donc pourquoi les services gouvernementaux devraient faire une plus grande place aux véhicules au GNC.

Faire figure de leader en matière de développement durable en misant sur des flottes de camions au GNC

Bien que l’électrification des moyens de transport soit sans doute la solution la plus efficace pour réduire les émissions polluantes et que plusieurs services publics aient déjà remplacé certaines voitures pour des voitures électriques, cette solution est peu adaptée aux gros véhicules. En effet, ceux-ci demandent une puissance et une autonomie supérieures, encore difficiles à générer avec des moteurs électriques. Face à cette contrainte, la solution la plus efficace est d’exploiter les biocarburants, dont certaines formes de gaz naturel comprimé font partie.

L’utilisation de gaz naturel à la place du diesel permet de réduire de 25% les émissions de GES et de diminuer de beaucoup la quantité de polluants atmosphériques rejetés par les véhicules. Les véhicules au gaz naturel les plus répandus sont les camions lourds, les véhicules-outils et les autobus.

Alors, pour donner l’exemple à la population et faire figure de leader en matière de développement durable, les services gouvernementaux ont tout avantage à prendre un virage vert qui laisse une plus grande place au GNC renouvelable.

Respecter les budgets et réaliser des économies grâce aux prix stables du GNC

L’un des enjeux les plus importants pour un gouvernement est le respect de son budget. Les élus sont souvent jugés selon leur capacité à administrer les fonds publics dont ils disposent. Comme le prix du pétrole fluctue beaucoup, il peut devenir complexe de prévoir précisément quels seront les coûts à débourser pour alimenter les véhicules municipaux ou gouvernementaux en carburant.

Le GNC est un carburant dont le prix est beaucoup plus stable. Celui-ci ne subit pas les contrecoups de l’instabilité politique dans certaines régions du monde comme celui du pétrole. Miser sur des véhicules munis de moteurs au GNC est donc une bonne avenue à emprunter pour pouvoir équilibrer plus aisément les budgets adoptés.

D’un autre côté, bien qu’il y ait un coût à convertir ou à faire l’acquisition d’un camion ou d’un véhicule lourd au GNC, les économies réalisées à la pompe par la suite font en sorte que la conversion est généralement rentabilisée en moins de 5 ans.

EBI Gaz Naturel, un agent de changement appelé à jouer un rôle déterminant

Pour les élus, l’heure est maintenant venue de passer de la parole aux actes. Le contexte environnemental actuel est critique et il est impératif que de nouvelles politiques énergétiques soient adoptées, notamment en ce qui concerne la réduction de l’utilisation de combustibles fossiles.

En tant que pionniers en matière de gaz naturel renouvelable, les experts d’EBI sont la référence pour vous aider à mettre en place des stratégies qui vous permettront de miser davantage sur des énergies propres et renouvelables. Contactez-les sans plus tarder.