Le gaz naturel comprimé est-il plus polluant que l’essence?

 In Non classifié(e)

Un peu partout dans le monde, des pays ont coupé des parts importantes de leur production de gaz à effet de serre en remplaçant des installations telles que des centrales électriques thermiques au charbon par leur équivalent au gaz naturel.

Mais est-il également possible de faire des gains environnementaux et de réduire ses émissions polluantes en passant de l’essence au gaz naturel comme carburant pour les véhicules?

Dans cet article, découvrez si le gaz naturel et sa version comprimée (GNC) sont plus polluants que l’essence ou si, au contraire, ils représentent une alternative « verte » aux combustibles fossiles.

La combustion du gaz naturel génère moins de polluants atmosphériques que celle de l’essence

Pour pouvoir comparer précisément la quantité de pollution générée par la combustion de différents combustibles, il faut mesurer la quantité de produits polluants émis pour produire une même quantité d’énergie.

Cette quantité d’énergie est généralement exprimée en joules ou gigajoules (1 milliard de joules) et fait référence à la chaleur produite par la combustion du carburant. Un joule est donc une très petite quantité d’énergie. À titre d’exemple, une ampoule incandescente de 100 watts dépense 360 000 joules en une heure d’utilisation.

Procéder ainsi peut sembler complexe, mais permet de comparer efficacement des combustibles qui sont sous des phases différentes : gazeuse dans le cas du GNC et liquide pour ce qui est de l’essence.

La combustion du gaz naturel produit moins de CO2 que celle de l’essence

Le gaz carbonique, communément appelé CO2, est le principal gaz à effet de serre émis par les véhicules roulant au gaz naturel, à l’essence ainsi qu’au diesel.

Selon des chiffres fournis par l’Agence américaine d’information sur l’énergie, lorsqu’une quantité d’essence suffisante pour générer 1 milliard de joules (ou gigajoule, GJ) est brûlée, la fumée rejetée contient environ 71 kilogrammes de gaz carbonique (CO2).

Pour ce qui est du méthane, qui est le principal constituant du gaz naturel et du GNC, c’est nettement moins : 53 kg seulement. Pour la même quantité d’énergie brute produite, le gaz naturel émet donc 27 % moins de CO2 que l’essence. C’est une des principales raisons pour lesquelles les véhicules au GNC n’ont pas besoin de système antipollution.

Les moteurs au gaz naturel rejettent moins de gaz et produits toxiques

Bien entendu, le CO2 n’est pas le seul polluant émis par les moteurs de voitures et de camions. Cela dit, pour parcourir une même distance, un véhicule doté d’une motorisation au GNC en générera beaucoup moins.

Par exemple, les gaz d’échappement des véhicules au GNC contiennent très peu d’oxydes nitreux (aussi appelés oxydes d’azote ou NOx), qui sont parmi les polluants responsables du smog. Même constat pour ce qui est des oxydes de soufre (SOx) et du monoxyde de carbone (CO).

Les moteurs à essence rejettent également une quantité non négligeable de particules fines et de cendres dans l’atmosphère. Celles-ci peuvent être à l’origine de maladies respiratoires et de symptômes cardiovasculaires. Le gaz naturel, lui, n’émet pas de cendre, presque pas de soufre, et aucun métal toxique ni particules fines.

Les véhicules au GNC créent moins de pollution sonore que ceux à essence

Le niveau de pression acoustique d’un moteur au GNC est inférieur à celui d’un moteur à explosion traditionnel.

C’est donc dire que les véhicules au GNC sont plus silencieux et produisent moins de pollution sonore. Cette caractéristique fait d’eux un choix particulièrement judicieux dans les zones densément peuplées ou pour des applications nocturnes.

Le gaz naturel présente moins de risques pour les écosystèmes

Même une très petite quantité d’essence a le potentiel de contaminer un plan d’eau ou une nappe phréatique. La forme liquide de ce carburant fait en sorte qu’il peut s’infiltrer dans le sol et atteindre des sources d’eau potable. Son transport et son stockage nécessitent donc de grandes précautions.

Puisque le gaz naturel est plus léger que l’air, il s’élève et se dissipe rapidement dans l’atmosphère. Il ne présente donc aucun risque de déversement. S’il entre en contact avec l’eau, il ne pourra pas se mélanger à elle, ce qui élimine les risques de contamination.

Les exploitants de stations de ravitaillement en GNC n’ont donc pas à faire face à la menace de fuites des réservoirs, ce qui est en revanche un enjeu important pour les responsables de stations où sont distribués des carburants liquides.

Le gaz naturel peut provenir de sources renouvelables

Contrairement à l’essence qui est essentiellement obtenue à la suite du raffinage du pétrole brut issu de sources fossiles, le gaz naturel peut quant à lui provenir de sources renouvelables. Ce gaz naturel renouvelable peut lui aussi être comprimé pour obtenir du GNC servant à alimenter des véhicules légers, intermédiaires et lourds.

Le gaz naturel renouvelable (GNR), également appelé biométhane, est chimiquement identique au gaz naturel d’origine fossile, mais produit encore moins d’émissions de GES tout au long de son cycle de vie. Le mélange de quantités même relativement faibles de GNR avec du gaz naturel fossile peut donc apporter des avantages considérables en termes d’émissions de GES.

Le biométhane peut notamment être obtenu en récoltant les gaz provenant de la décomposition de matières résiduelles.

Le gaz naturel comprimé : une alternative moins polluante à l’essence

En conclusion, le gaz naturel est moins polluant que l’essence à tous les points de vue. Que ce soit lors de son extraction, de son transport, de son stockage ou de sa combustion, il présente moins de risque pour l’environnement et la santé humaine.

Pas surprenant que le GNC soit de plus en plus prisé par l’industrie du transport qui en a fait un combustible par excellence dans la lutte aux changements climatiques.

Si vous voulez vous-même faire une plus grande place au gaz naturel et réduire votre dépendance aux carburants traditionnels plus polluants, n’hésitez pas à contacter nos experts. Chefs de file en matière de véhicules au GNC, ils sauront vous fournir de judicieux conseils, que ce soit pour l’achat ou la location de véhicules écologiques.